Pendant que vous dormiez. Aung San Suu Kyi, Mali, Kazakhstan, New York, Golden Globes : les informations de la nuit

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Aung San Suu Kyi
    Aung San Suu Kyi
    Femme politique birmane

Birmanie : quatre ans de prison supplémentaires pour Aung San Suu Kyi. L’ex-dirigeante, assignée à résidence depuis le coup d’État militaire du 1er février 2021, a notamment été reconnue coupable lundi d’importation illégale de talkies-walkies, rapporte Sky News. Elle avait déjà été condamnée en décembre à quatre ans de détention pour avoir enfreint les restrictions sur le coronavirus, une sentence ramenée à deux ans par les généraux au pouvoir. La lauréate du prix Nobel de la paix purge cette première peine dans le lieu où elle est tenue au secret depuis son arrestation il y a près d’un an.

Les pays ouest-africains rompent leurs relations avec le Mali. Réunis à Accra, les dirigeants des pays de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ont décidé dimanche de prendre “des sanctions économiques et financières très dures” contre la junte malienne au pouvoir, rapporte le site Koaci. Les chefs d’État jugent “inacceptable” le retard dans la tenue de nouvelles élections dans ce pays depuis le coup d’État de 2020. Ils ont ainsi annoncé la fermeture des frontières des pays de l’organisation avec le Mali, la suspension des transactions financières non essentielles, le gel des avoirs de l’État malien dans les banques commerciales de la Cédéao et le rappel de leurs ambassadeurs de Bamako.

Les émeutes au Kazakhstan pourraient avoir fait plus de 160 morts. Le gouvernement kazakh a publié dimanche ce bilan sur sa chaîne Telegram avant de le retirer, le ministère de la Santé ayant

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles