Pendant que vous dormiez. Afrique du Sud, Corées, Kenya : les informations de la nuit

·1 min de lecture

Afrique du Sud : le Parlement en partie détruit par un incendie. Des dizaines de pompiers ont lutté tout le jour mais dimanche à la nuit tombée, le feu qui a ravagé une partie importante du bâtiment sud-africain au Cap n’était toujours pas maîtrisé. Selon le Mail & Guardian, le plafond de l’Assemblée nationale s‘est notamment effondré. Un homme d’une cinquantaine d’années a été arrêté alors qu’il se trouvait dans le bâtiment au moment de l’incendie, d’après la police. Il doit être présenté à la justice mardi, les enquêteurs explorant la piste criminelle. Selon les premiers éléments, le feu s’est déclenché dans deux foyers. Et une fermeture de l’arrivée d’eau a empêché le système automatique d’extinction de fonctionner correctement. Le bâtiment avait déjà été victime d’un incendie rapidement circonscrit en mars. En avril, un feu sur la montagne de la Table surplombant la cité côtière avait détruit des trésors de la bibliothèque de la prestigieuse Cape Town University.

Une personne entre clandestinement en Corée du Nord depuis le Sud. L’individu a été détecté samedi par des équipements de surveillance dans la “zone démilitarisée” qui divise la péninsule coréenne, a fait savoir dimanche le Comité des chefs d’état-major interarmées de la Corée du Sud. Un franchissement rarissime de cette frontière ultra-fortifiée qui sépare les deux pays depuis 1953. La personne n’a pas encore été identifiée. Une opération de recherche a été lancée par les militaires, sans résultat. Cet incident pourrait jeter le trouble sur les efforts fournis par l’armée sud-coréenne pour renforcer son système de défense des frontières avec des équipements de surveillance améliorés, remarque

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles