Trump avait visiblement mieux à faire qu'assister au concert caritatif pour les sinistrés des ouragans

Claire Tervé
1 / 2

Trump avait visiblement mieux à faire qu'assister au concert caritatif pour les sinistrés des ouragans

Pendant le concert de charité pour les victimes des ouragans, Trump était au golf.

ÉTATS-UNIS - Dans une rare démonstration d'unité, les cinq derniers présidents des Etats-Unis sont montés côte à côte samedi 21 octobre sur scène au Texas pour un concert destiné à lever des fonds pour les victimes des ouragans qui ont ravagé le sud du pays et les Caraïbes. Barack Obama, George W. Bush, Bill Clinton, George H.W. Bush et Jimmy Carter étaient au premier rang pour écouter le concert, intitulé " Du fond du coeur: l'appel d'une Amérique unie". Une seule personne manquait à l'appel: Donald Trump. Ce dernier était en Virginie pour jouer au golf. Le président des États-Unis s'est rendu à son club de golf à Ashburn en Virginie samedi matin vers 11h et y est resté une bonne partie de la journée. C'est d'ailleurs la 74e fois qu'il visite l'un de ses clubs depuis son arrivée à la Maison Blanche, rapporte Golf News Net. Selon The Hill, c'est même le troisième week-end consécutif qu'il passe là-bas.

Donald Trump a donc préféré faire des 18 trous plutôt que de rejoindre ses cinq prédécesseurs au Texas. Il a tout de même fait parvenir un message vidéo dans lequel il qualifiait le concert caritatif de "magnifique" et d'"effort vital". L'initiative des trois anciens présidents démocrates et des deux républicains a permis de récolter plus de 31 millions de dollars auprès de 80.000 donateurs, une somme qui ira aux victimes des récents ouragans Harvey, Irma and Maria, a fait savoir le secrétariat de George H.W. Bush.

Mais ce n'est pas le seul événement de la journée où l'absence du président pour jouer au golf est remarquée, pointent du doigt plusieurs médias américains. Samedi 21 octobre avait également lieu l'enterrement de l'un des quatre soldats américains tués au Niger le 4 octobre dernier. Il y a quelques jours, il avait fait pleurer la veuve de l'un des soldats en lui disant que son mari "savait ce pour quoi il avait signé" en entrant dans l'armée.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Lire aussi :

Les ex-présidents réunis pour les sinistrés des ouragans mais sans Trump

Trump...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages