Pendaison symbolique par des antivaccins : les pompiers portent plainte

·1 min de lecture
Gérald Darmanin dénonce un acte « morbide ».
Gérald Darmanin dénonce un acte « morbide ».

Le service départemental d?incendie et de secours (Sdis) de Meurthe-et-Moselle a annoncé lundi avoir déposé une plainte après la pendaison symbolique d?un mannequin à l?effigie d?un pompier lors d?un rassemblement d?opposition à la vaccination contre le Covid-19 à Nancy samedi. « Le Sdis 54 condamne la pendaison symbolique d?un sapeur-pompier lors du rassemblement ce samedi place Maginot », a annoncé le service sur son compte Twitter. « Une plainte a été déposée. » « Les pompiers de Meurthe-et-Moselle restent mobilisés pour lutter contre le Covid-19 », a-t-il ajouté. « Ils poursuivent la vaccination dans les deux centres grande capacité. »

Samedi, un rassemblement, réunissant environ 200 personnes, selon L?Est républicain, s?était tenu dans le centre-ville de Nancy, à l?initiative de plusieurs organisations, dont Réinfo Covid, qui promeut un « éclairage différent » sur la crise sanitaire. À cette occasion, un mannequin à l?effigie d?un pompier a été représenté pendu, à côté d?une pancarte « Le Sdis m?a tué ».

Un conflit personnel à l?origine de l?outrage ?

Selon les premiers éléments de l?enquête ouverte pour « outrage à personne chargée d?une mission de service public », l?homme portant le mannequin « serait un ancien pompier [?] en conflit avec un Sdis qui l?aurait licencié », a indiqué à l?Agence France-Presse le procureur de la République de Nancy, François Pérain. « La pancarte et le mannequin feraient donc référence à un conflit personnel », sans forcém [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles