Penchard : réunion sur le projet de résidence dédiée à l’hébergement d’urgence

A.A.
Penchard, en 2012. Trois Moulins Habitat a acquis le Lemon Hôtel en juillet 2017, afin de réhabiliter les lieux en une résidence hôtelière à vocation sociale

Une réunion publique est organisée ce vendredi soir à Penchard concernant le projet de résidence hôtelière à vocation sociale à l’emplacement de l’ancien Lemon Hôtel.

Fin décembre, le bailleur Trois Moulins Habitat livrera un hôtel de 70 chambres d’accueil destiné aux bénéficiaires du Samu social.

La gestion des lieux a été confiée à l’association la Rose des vents. « Des professionnels, des assistantes sociales, des éducateurs seront présents en permanence pour accueillir, orienter et insérer socialement les personnes », assure Trois Moulins Habitat.

Au début des années 2010, l’ancien propriétaire du Lemon Hôtel à Penchard avait décidé de dédier son établissement à l’hébergement d’urgence. Il accueillait alors des sans-abri du Samu social de Paris.

Trois Moulins Habitat a acquis cet hôtel en juillet 2017, puis a décidé de le réhabiliter en une résidence qui conservera sa vocation sociale.

« Malgré les moyens déjà engagés pour l’hébergement d’urgence, il y a un fort besoin de développer l’offre de solutions en France et surtout de la rendre plus décente pour les personnes accueillies », souligne Gilles Sambussy, le directeur général du bailleur.

La future résidence, qui devrait accueillir ses premiers clients fin décembre ou début janvier, dispose ainsi de chambres doubles ou triples et de chambres adaptées aux personnes à mobilité réduite.

Le coût du projet, entièrement à la charge de Trois Moulins Habitat, s’élève à trois millions d’euros pour l’acquisition de l’hôtel, les frais et les travaux de remise en état.



Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Seine-et-Marne : Olivier Faure à la rencontre des Gilets jaunes sur un barrage
Priscillia Ludosky soumet 4 revendications au vote des Gilets jaunes
Seine-et-Marne: 70 lycéens ont été placés en garde à vue depuis lundi
Fontainebleau : prostituée de force, la jeune roumaine échappe à ses proxénètes
Le Mesnil-Amelot : le logisticien Rhea espère la création de 3500 emplois