Le Pen, Orban et les "Patriotes pour l'Europe" : détricoter l'Union européenne de l'intérieur ?

Le Rassemblement national a officialisé, lundi, son ralliement au groupe européen des "Patriote pour l’Europe", créé par le Premier ministre hongrois Viktor Orban. Une manière de concourir au leadership de l’extrême droite au niveau européen après la déconvenue aux législatives en France. Et un danger pour l’Union européenne ?

C’est fait. Deux des principales forces d’extrême droite en Europe vont dorénavant avancer main dans la main au sein de l’UE. Le Rassemblement national français va rejoindre le groupe des "Patriotes pour l’Europe" à Bruxelles, a confirmé lundi 8 juillet le Fidezs, le parti du Premier ministre hongrois Viktor Orban, qui était à l’origine de la création de ce groupe parlementaire en juin.

Jordan Bardella, président du RN français, avait fortement suggéré ce ralliement à venir dès dimanche soir. À peine la déconvenue électorale du second tour des législatives rendue publique, il avait annoncé que "dès lundi, nos eurodéputés joueront pleinement leur rôle dans un groupe important [au parlement européen, NDLR] pour influencer le rapport de force en Europe".

Combat de chef d'extrême droite à Bruxelles


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Assemblée nationale : première session, élection du président... Tout savoir sur le calendrier
Gouverner sans majorité absolue, que font nos voisins européens ?
RN, Meloni, Orban : vers un combat des chefs de l'extrême droite européenne