Pour Le Pen, maintenir Zemmour sur CNews aurait "rompu un équilibre gage de démocratie"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

CNews a annoncé ce lundi mettre fin aux chroniques du possible candidat à la présidentielle de 2022, Eric Zemmour, après la décision du CSA de décompter son temps de parole à la télévision. Invitée d'Europe Matin mardi, la présidente du Rassemblement National Marine Le Pen a estimé que le polémiste de 63 ans avait bel et bien une ambition présidentielle.

"Je défens le pluralisme et la liberté d'expression, mais je crois qu'on a dit n'importe quoi à ce sujet. La question n'est pas si Eric Zemmour a le droit de parler, mais son statut de candidat ou de non candidat", a-t-elle jugé. "Mais je pense que lorsque l'on imprime, que l'on colle des affiches 'Zemmour président' et que l'on recherche des parrainages à l'élection présidentielle, alors on est candidat", a-t-elle estimé. 

Pour elle, il n'est par ailleurs "pas possible d'être à la fois chroniqueur et candidat". "Ca rompt un équilibre qui est aussi un gage de démocratie", a poursuivi la présidente du RN. 

>> Plus d'informations à suivre


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles