Peltier utilise le fichier LR pour faire campagne pour Zemmour

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Philippe Séguin
    Politicien français
Guillaume Peltier lors des voeux à la presse d'Éric Zemmour (Photo: Reuters)
Guillaume Peltier lors des voeux à la presse d'Éric Zemmour (Photo: Reuters)

POLITIQUE - À la guerre comme à la guerre. Sitôt installé en bonne place dans les rangs du candidat Éric Zemmour, l’ex-LR Guillaume Peltier a mis à disposition de son nouveau chef un bien précieux: le fichier des adhérents LR. Ce jeudi 13 janvier, RTL révèle en effet que l’ancien numéro 2 du parti de droite a envoyé un mail aux adhérents des Républicains pour les rejoindre dans l’aventure du polémiste. Une information confirmée dans la foulée par Le Figaro.

“J’appelle tous ceux qui ont cru au RPR, ceux qui ont aimé Philippe Séguin et Charles Pasqua, ceux qui ont eu le cœur battant lors des campagnes de Nicolas Sarkozy, ceux qui veulent que la droite reste la droite, à nous rejoindre”, écrit le député du Loir-et-Cher, bombardé vice-président de Reconquête. Une manœuvre dénoncée sur Twitter par le député LR du Vaucluse, Julien Aubert.

“Dis Guillaume, j’ai cru au RPR et j’y ai adhéré, lorsque tu étais au FN. J’ai milité à Demain la France avec Pasqua et au RAP avec Philippe Séguin. Alors, écris plutôt à ceux qui croient en toi, qui t’ont aimé ou qui ont eu le cœur battant lors de tes campagnes, cela suffira”, a taclé l’élu provençal.

“C’est surtout illégal”

Selon RTL et Le Figaro, le président du parti, Christian Jacob, a fait un signalement à la CNIL. “Cet envoi caractérise une utilisation frauduleuse de nos fichiers, puisque seuls les cadres du mouvement peuvent les consulter par un accès personnel et sécurisé”, écrit dans sa lettre le député de Seine-et-Marne. Selon lui, l’utilisation du fichier par Guillaume Peltier relève du “délit de détournement, puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300.000 euros d’amende”.

“On a non seulement la preuve de sa déloyauté, mais c’est surtout illégal”, grince auprès du HuffPost un ponte du parti de droite, qui estime que l’intéressé a potentiellement touché “200.000 personnes” avec son mail.

“Ne soyons pas dupes, il est probablement parti avec le fichier. Et c’est sans doute pour ça qu’ils voulaient le recruter chez Zemmour”, poursuit notre interlocuteur. Il faut dire que le goût du député du Loir-et-Cher pour les fichiers garnis est connu. Au mois de juin, Le Monde révélait que Guillaume Peltier donnait pour mission à certains de ses collaborateurs d’alimenter un “fichier énorme”, afin d’atteindre l’objectif des 350.000 contacts.

“Figurent dans cette immense base, par exemple, 1113 maires ou conseillers municipaux du Centre-Val de Loire”, détaillait le quotidien du soir. De la matière effectivement utile dans le cadre d’une campagne électorale, à la condition que celle-ci respecte les conditions fixées par la CNIL. Ce que l’autorité administrative devrait bientôt éclaircir.

“Lorsque le signalement annoncé sera parvenu à la CNIL, il fera l’objet d’une instruction. Les services de la CNIL pourront, le cas échéant, demander tout complément d’information qui s’avérerait nécessaire, notamment sur le fichier et les conditions dans lesquelles il a été utilisé”, a réagi l’autorité auprès du HuffPost. “A l’issue de cette phase d’instruction, si des manquements sont avérés, des mesures correctrices pourraient être adoptées”, poursuit la CNIL.

À voir également sur Le HuffPost: Au meeting de Zemmour, on a tenté de parler pouvoir d’achat

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles