Peltier recadré par Jacob après ses propositions proches du RN qui indignent LREM

·Cheffe du service politique
·1 min de lecture
Christian Jacob, patron de LR et Guillaume Peltier, vice-président délégué du parti. (Photo: JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)
Christian Jacob, patron de LR et Guillaume Peltier, vice-président délégué du parti. (Photo: JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

POLITIQUE - Recadrage en règle. Il faut dire que le numéro 2 des Républicains est allé loin, lors de son entretien au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, ce 30 mai, à propos de la lutte contre le terrorisme. Guillaume Peltier a fait des propositions fracassantes qui n’auraient pas déplu à Marine Le Pen. Et qui lui valent donc réprimande de la part de son chef de parti, Christian Jacob.

Faisant le lien direct entre immigration et terrorisme, il a proposé d’expulser tous les étrangers fichés au FSPRT qui recense les personnes radicalisées et une cour de sûreté “préventive” afin d’enfermer les autres, Français, “au cas par cas”, sans possibilité de faire appel et avant qu’ils aient commis un acte terroriste. Une mesure qui va à l’encontre du droit français actuel, mais que le député de Loir-et-Cher assume, revendiquant la création d’“une justice exceptionnelle” pour éviter de passer par les “tribunaux, les cours d’appel et le Conseil d’État”.

Dans un second temps, le vice-président délégué de LR a suggéré de “sortir provisoirement” de la Cour européenne des droits de l’homme qui ne respecterait pas, selon lui, la “souveraineté des nations”, reprenant les mêmes mots que ceux de Marine Le Pen sur le sujet.

Moi je n'ai pas été élevé à l'école du Front national" Guillaume Larrivé, député LR

Des idées qui ont fait bondir jusqu’au sein de son propre camp. Le député de l’Yonne Guillaume Larrivé, peu connu pour son laxisme sur les questions de sécurité, a renvoyé son collègue de Loir-et-Cher à son passé d’extrême droite.

“N’ayant pas été élevé à l’école du Fron...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles