Peltier rallie Zemmour : un « non-événement », pour Valérie Pécresse

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Guillaume Peltier
    Homme politique français
  • Valérie Pécresse
    Femme politique française
Le député du Loir-et-Cher « voulait faire un coup de com » après avoir soutenu Xavier Bertrand, puis Éric Ciotti lors de la dernière semaine de la primaire de la droite, mais « plus personne n'avait confiance en lui », estime Valérie Pécresse.
Le député du Loir-et-Cher « voulait faire un coup de com » après avoir soutenu Xavier Bertrand, puis Éric Ciotti lors de la dernière semaine de la primaire de la droite, mais « plus personne n'avait confiance en lui », estime Valérie Pécresse.

Valérie Pécresse n?a que faire du ralliement de Guillaume Peltier à la campagne d?Éric Zemmour. Lors d?un entretien sur France Info, lundi 10 janvier, la candidate Les Républicains à l?élection présidentielle d?avril prochain a même qualifié son départ pour Reconquête ! de « non-événement ». Et elle n?a pas mâché ses mots contre l?ancien numéro deux de LR, déchu de toute fonction de direction en mai dernier après des propos qui avaient chamboulé la direction du parti. « Cela fait des mois qu?il nous avait quittés dans sa tête. »

Le député du Loir-et-Cher « voulait faire un coup de com » après avoir soutenu Xavier Bertrand, puis Éric Ciotti lors de la dernière semaine de la primaire de la droite, mais « plus personne n?avait confiance en lui », a-t-elle ajouté sur France Info. L?ancien numéro deux de LR « était terriblement isolé » et « ceux qui soutiennent Guillaume Peltier ne gagnent jamais les élections », a-t-elle lancé.

« La vraie droite, c?est moi », martèle Valérie Pécresse

Interrogée sur la possibilité d?un ralliement à Emmanuel Macron, comme prédit par Guillaume Peltier, elle a assuré que « ce scénario ne se produira pas, car je serai au deuxième tour et je vais gagner cette élection présidentielle ». « La vraie droite, c?est moi », a-t-elle assuré, « pas un commentateur qui ne sera pas au deuxième tour ». Quant à Marine Le Pen, « personne ne pense sérieusement qu?elle peut diriger la France », selon elle.

À LIRE AUSSICes LR qui ont un c?ur d?artichaut [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles