Peltier, Morano, Ménard... la droite "hors les murs" est-elle en train de se concrétiser?

·Journaliste politique
·1 min de lecture
Le maire de Béziers Robert Ménard, photographié lors de la campagne des municipales en mars 2020 (illustration) (Photo: PASCAL GUYOT via AFP)
Le maire de Béziers Robert Ménard, photographié lors de la campagne des municipales en mars 2020 (illustration) (Photo: PASCAL GUYOT via AFP)

POLITIQUE - “Un fantasme réducteur”. Voilà comment Marine Le Pen décrivait en 2017 “l’union des droites”, prônée notamment par sa nièce Marion Maréchal ou le maire de Béziers Robert Ménard, tous les deux sceptiques sur la trajectoire que prenait le parti lepéniste. Quatre ans plus tard, la recomposition politique a rebattu les cartes et la frontière qui sépare certains Républicains du Rassemblement national semble plus poreuse que jamais.

En témoignent les propos tenus dimanche 30 mai par le numéro 2 du parti de droite, Guillaume Peltier. Création d’une “justice exceptionnelle”, expulsion des étrangers fichés au FSPRT (fichier des personnes radicalisées, NDLR), création d’une d’une “cour de sûreté préventive” pour les Français recensés dans ce fichier...

Le député du Loir-et-Cher va même plus loin que Marine Le Pen sur la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH), en proposant d’en sortir “provisoirement” quand la présidente du RN juge désormais qu’il n’est finalement “plus utile” de quitter ce qu’elle considérait jadis comme une “camisole”.

“Une nouvelle digue s’effondre”

Ces propositions ont valu, à cet ancien du Front national, une volée de bois vert de la part de son actuel parti mais sont la preuve que les choses bougent à droite pour Robert Ménard. “C’est une nouvelle digue qui s’effondre. Et je rends hommage à Guillaume d’avoir osé dire ce qu’un bon nombre d’élus des Républicains pensent”, a déclaré le chantre de l’union des droites, qui ne voit auc...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles