Pelé, légende du football, est mort à 82 ans

© Martin Meissner/AP/SIPA

Quatre lettres pour une formule magique qui incarne comme nulle autre un sport. P-E-L-E. Le football a perdu son ADN. Son âme. La douce lumière qui colorait le noir et blanc à l’écran. L’innocence de ses premières palpitations en mondovision. Une idée du beau dans un ballet gestuel d’une autre époque porté par un instinct traversant les âges. Hospitalisé depuis le 30 novembre à Sao Paulo en raison d’un cancer du côlon, Pelé s’en est allé ce jeudi à 82 ans. L'annonce a été faite par l'une de ses filles , Kely Nascimento. Avec lui s’envolent les vestiges d’un temps où les actions ne tournaient pas en boucle sur des milliers de canaux après avoir inondé les réseaux sociaux.

Le mythe s’est transmis, malgré la rareté des images et des témoins attestant son talent hors norme, comme un cadeau précieux qu’il fallait léguer les yeux bandés à la postérité. Il a été la première vraie grande star planétaire du sport. Très peu ont ensuite habité au même étage, celui de l’universalité. The Greatest Mohamed Ali (boxe), qui parlait aussi bien avec ses poings qu’il cognait fort devant un micro, bien sûr. Sa Majesté des airs Michael Jordan (basket), le métronome suisse Roger Federer (tennis) ou la foudre jamaïcaine Usain Bolt (athlétisme), peut-être. En attendant, la légende du golf Tiger Woods ?

« Jouer ensemble dans le ciel » avec Dieu, Diego Maradona

Le Roi va désormais pouvoir « jouer ensemble dans le ciel » avec Dieu, Diego Maradona en l’occurrence. Ce fut son hommage au génie argentin, ...


Lire la suite sur LeJDD