"C’est injouable et raciste", "le malaise total" : une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile

Sarah M.
·5 min de lecture
Ce mardi 9 mars, M6 a diffusé un nouvel épisode de Pékin Express. Au cours de cette nouvelle et dernière étape en Ouganda, les candidats se sont frottés à une épreuve sous tension dans une école. Mais les règles du jeu ont provoqué de vifs débats sur Twitter, où de nombreux internautes se sont indignés. Explications.

Ce mardi 9 mars, M6 a diffusé un nouvel épisode de Pékin Express. Au cours de cette dernière étape en Ouganda, les candidats se sont frottés à une épreuve sous tension dans une école. Mais les règles du jeu ont provoqué de vifs débats sur Twitter, où de nombreux internautes se sont indignés. Explications.

Le 26 février dernier, M6 a lancé le coup d’envoi de la toute nouvelle saison de Pékin Express, tournée avant la pandémie de coronavirus. Pour cette édition 2021, huit binômes ont posé les pieds en Ouganda. Des candidats hauts en couleurs qui sont, comme d’habitude, mis à rude épreuve. Mais certaines étapes ne plaisent pas à tout le monde.

Une épreuve qui choque

Le départ de cette 3ème étape de Pékin Express a pris place au milieu du magnifique parc national de M’Buro où les candidats ont d’abord dû se livrer à un trek de 8km, tout ceci en portant un chevalet particulièrement lourd, en plein milieu d’une faune sauvage.

Vidéo. Découvrez en images et en 1 minute, les moments forts de la vie de Stéphane Rotenberg

Alors que Crisoula et Jenny, la tante et la nièce belges, sont parties avec un handicap de taille - elles ont eu l’interdiction de parler - les collègues catalans, Florent et Noël, sont quant à eux arrivés à la première place, décrochant ainsi leur passeport pour la prochaine étape en Ethiopie.

Pour les autres binômes, il leur a fallu se frotter à une autre étape. Direction une école de la ville de Lukaya, où les enfants sont en uniformes et ont tous la tête rasée, "pour des questions d’hygiène et pour gommer les différences sociales" comme l’a expliqué Stéphane Rotenberg, animateur emblématique de Pékin Express. Les candidats ont ensuite dû tirer au sort une photo qui contenait les photos de deux enfants, qu’ils ont dû retrouver dans la cour de l’école, où 100 enfants s’amusaient. Et dès les débuts, cette règle du jeu a posé problème sur Twitter.

Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile

Pour beaucoup d’internautes, cette épreuve n’est autre que problématique, car elle supposerait que tous les enfants de cette école se ressemblent à l’identique. Du "racisme" pur et simple pour certains, qui ont tenu à expliquer leur point de vue…

Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile

Une "polémique" qui divise

En quelques minutes, la Toile s’est embrasée, et la victoire des frères fêtards, Pierre-Louis et Arnaud, à l'issue de l'épreuve, est presque passée inaperçue. Très vite, deux clans se sont formés sur Twitter : il y a ceux qui ont fermement condamné cette épreuve de Pékin Express, et ceux qui ont balayé la polémique d’un revers de la main. Ce qui a donné lieu à des débats enflammés et des prises de positions tranchées.

Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile
Une épreuve de Pékin Express sur M6 provoque un vif débat sur la Toile

La production de Pékin Express répond 

Ce mercredi 10 mars, la production de Pékin Express a tenu à nous apporter des précisions à la suite de ce débat : "Pékin Express est une émission qui, depuis 14 saisons, favorise les échanges et les rencontres entre les communautés ou les peuples, met en avant les cultures locales et casse les barrières ethniques ou raciales en plaçant toujours l’humain au cœur du programme. Taxer Pékin Express de racisme, c’est aller à l’encontre de toutes les valeurs qui fondent le programme."

La production de l’émission phare d’M6 a également tenu à faire rappeler qu’une épreuve similaire avait déjà été faite en Asie, avec des moines bouddhistes "eux aussi rasés et portant la même tenue", ou encore en Amérique du Sud. Par ailleurs, dans cette école de Lukaya en Ouganda, si les enfants sont tous habillés de la même façon, pour des raisons d’égalité sociale, et ont la tête rasée pour des raisons d’hygiène, la production de Pékin Express se défend de toute "intention nauséabonde" : "Malgré ces conditions les enfants sont justement tous très différents. Jamais nous ne sous-entendons que les Africains se ressemblent."

Enfin, la chaîne a souhaité faire savoir que toutes "les personnes présentes sur l’épreuve peuvent témoigner que ce jeu dans l’école a été un très beau moment de joie et de partage entre enfants et candidats qui ont joué ensemble parfois au détriment du chronomètre qui tournait." Il est aussi rappelé que, depuis 14 saisons maintenant, Pékin Express n’a jamais porté "aucun jugement sur les coutumes des locaux, mais au contraire, une mise en avant des richesses humaines de chacun."