La peinture en héritage pour Julie Manet, fille de Berthe Morisot et nièce d'Edouard Manet

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le 21 juin 1934, elle assistait à l'inauguration du musée Marmottan­. Juste retour des choses que ce haut lieu parisien de l'impressionnisme accueille en ses murs une rétrospective consacrée à Julie Manet (1878-1966), fille unique de Berthe Morisot et ­d'Eugène Manet - le frère de l'illustre Édouard -, épouse d'Ernest Rouart, fils du collectionneur de renom Henri Rouart. Le parcours chronologique, réparti sur deux étages, retrace une longue existence de quatre-vingt-huit ans entièrement tournée vers la peinture. "Un entonnoir vers lequel ont convergé les œuvres de sa mère, de son oncle et celles accumulées par son beau-père, précise le directeur, Érik Desmazières. ­Inévitablement, elle s'est emparée à son tour du pinceau. Mais elle est restée une femme de l'ombre, ­silencieuse, dévouée aux autres, motivée par un devoir de mémoire à l'endroit de ses aïeux. Reconstituer sa vie n'a d'ailleurs pas été simple tant elle a fait preuve de discrétion, à l'instar d'Ernest. Un mariage arrangé par Edgar Degas, mais heureux."

Émouvante initiative, les tableaux sont agrémentés de photographies d'époque (dont 95% d'inédites), autant de témoignages du quotidien de Julie et de son entourage.

Renoir, Degas et Mallarmé comme anges gardiens

On pénètre dans son intimité aisément : ses premières années sont immortalisées sur la toile par Berthe Morisot, dont elle est le modèle de prédilection. Régulièrement, elle accueille des sommités à son domicile. Ainsi, dès son plus jeune âge, la petite côtoi...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles