Peine de mort : Macron et Badinter relancent le combat pour "l'abolition universelle"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

C'était il y a quarante ans jour pour jour. Le 9 octobre 1981, la peine de mort était officiellement abolie en France, avec la promulgation de la loi défendue au Parlement par Robert Badinter. C'est à cette occasion que le président Emmanuel Macron a participé à une cérémonie de commémoration au Panthéon, en présence de l'ancien garde des Sceaux. Les deux hommes ont profité de l'événement pour lancer un vibrant appel à "l'abolition universelle" de la peine de mort, annonçant une "rencontre au plus haut niveau", début 2022. 

La peine de mort, une "honte pour l'humanité"

"L'abolition est un progrès des droits de la personne qui s'est incorporé à la tradition nationale", a défendu Emmanuel Macron lors de la cérémonie. Le chef de l'Etat a par ailleurs déploré les 483 "meurtres d'Etat" recensés en 2020. La peine de mort est toujours en vigueur dans 55 pays du monde. Une véritable "honte pour l'humanité", a affirmé Robert Badinter au Panthéon. "Jamais, nulle part, elle n'a fait reculer la criminalité. Pire encore : s'agissant du terrorisme, ce fléau, la peine de mort, transformerait le terroriste en martyr, en héros, aux yeux de ses partisans. Après chaque exécution, un commando de fanatiques se lèverait pour le venger en commettant de nouveaux attentats". 

L'urgence de "l'abolition universelle"

L'ancien garde des Sceaux et le chef de l'Etat ont alors lancé un vibrant appel à "l'abolition universelle" de la peine de mort. Emmanuel Macron a indiqué que la France, dans le cadre de la ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles