Pegasus: Des faits "complètement inacceptables" s'ils sont avérés, déclare Von der Leyen

·1 min de lecture
PEGASUS: DES FAITS "COMPLÈTEMENT INACCEPTABLES" S'ILS SONT AVÉRÉS, DÉCLARE VON DER LEYEN

PRAGUE (Reuters) - L'utilisation d'un logiciel espion contre des journalistes serait "complètement inacceptable", a déclaré lundi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, en réaction à la publication d'une longue enquête sur le logiciel Pegasus par un consortium de journalistes.

"Ce que nous allons pu lire jusqu'ici, et qui doit être vérifié mais si c'est le cas, est complètement inacceptable. Contraire à toutes les règles que nous avons dans l'Union européenne", a déclaré Ursula von der Leyen lors d'une visite à Prague.

Selon l'enquête publiée dimanche, le logiciel espion Pegasus développé par la société israélienne NSO a été utilisé pour des tentatives de piratage, dont certaines ont réussi, de smartphones appartenant à des responsables gouvernementaux, des journalistes et des défenseurs des droits de l'homme à travers le monde.

(Reportage Robert Muller, rédigé par Jan Lopatka; version française Jean-Stéphane Brosse)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles