Pedro Sánchez dévoile son exécutif entre inimitiés et fragilités

Multiplier pour mieux règner, Pedro Sánchez a présenté dimanche son nouvel exécutif, son gouvernement de coalition avec Podemos, son ennemi juré. Avec 4 vice-présidents, pas moins de 18 ministères et une stricte parité hommes-femmes, le dirigeant socialiste veille à diluer l'influence de Pablo Iglesias et Podemos.

Si Pablo Iglesias sera en charge des affaires sociales et du développement de l'agenda 2030, les trois autres vice-présidents font partie de la garde rapprochée de Sanchez, trois femmes : Carmen Calvo, Nadia Calviño et Teresa Ribera.

Autre arrivée notable, celle d' Arancha González Laya , aux Affaires extérieures pour remplacer Josep Borrell nouvellement nommé chef de la diplomatie européenne .

Une bonne partie de l'équipe sortante est reconduite. Podemos obtient 4 ministères travail, égalité, consommation et universités.