PCR, antigénique, autotest : quel test de dépistage du Sars-CoV-2 faut-il privilégier et quand?

·1 min de lecture

Avec l'approche de Noël et l'augmentation du nombre de cas de Covid-19, il est important de continuer à se faire dépister : que ce soit parce que l'on présente des symptômes, on a été exposé au virus… ou simplement parce que l'on prévoit de se rendre dans un environnement à haut risque – comme une salle fermée pleine de monde. Pour détecter le SARS-CoV-2, virus responsable du Covid, nous avons maintenant accès, entre autres, à des tests PCR (ou tests RT-PCR, pour reverse transcription-polymerase chain reaction, réalisés en laboratoire) mais également à des tests antigéniques rapides (qui peuvent exister sous forme d'autotests). Quelle différence entre ces deux types de tests? Et lequel devez-vous utiliser?

The Conversation
The Conversation

Comment ça marche…

Les tests PCR sont utilisés pour diagnostiquer les infections par le SARS-CoV-2. Ce type de test recherche le matériel génétique du virus (en l'occurrence de l'ARN et non de l'ADN comme pour notre espèce, ndlr). La RT-PCR convertit dans un premier temps l'ARN viral en ADN, pour qu'il soit lisible par nos cellules, et "amplifie" ce texte génétique, en en faisant des milliards de copies. Ce qui permet de les détecter de façon fiable.

Lire aussi - Autotests Covid-19 : l'écouvillon, nouvelle star du réveillon

Comme ce test peut démultiplier de minuscules quantités de matériel génétique viral, il est considéré comme l'étalon-or en matière de détection. Il peut en effet repérer l'infection à des stades plus précoces que d'autres tests dont les tests antigéniques...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles