Avec "Paysages", les chansons engagées de Raphaële Lannadère, c'est tout "L"

Yann Bertrand
·1 min de lecture

Avant le confinement, Raphaële Lannadère avait eu le bon réflexe de quitter Paris, pour s'installer en Bretagne. Son album, le bien nommé Paysages, est fait de cette nature et de cette liberté. Ce déménagement a "changé [sa] vie", dit-elle aujourd'hui.

Porté par deux violoncelles et une guitare, ce quatrième album explore l'intime et les combats. Le titre Femmes, Vie, Liberté, écrit aux prémices de la révolution syrienne, célèbre la combattante kurde Sakiné Cansiz. Un autre, L'Étincelle, rend hommage à une actrice devenue icône féministe, Adèle Haenel, écrit le soir-même des Césars.

"Ça m'a bouleversée de voir Adèle Haenel se lever, il y a une force symbolique dans ce qu'elle a fait ce soir-là. On se sent autorisé à quitter une salle maintenant, et Dieu sait qu'on en a besoin !"

Raphaële Lannadère, L

Engagée dans sa vie, L l'est aussi dans sa musique. Ces derniers mois, elle a notamment initié le projet Protest Songs avec Jeanne Added, Camélia Jordana et Sandra Nkaké. La création et l'engagement, indissociables même dans les textes les plus légers. "Je crois que j'ai toujours écrit des chansons engagées mais avant, je ne le revendiquais pas nécessairement, alors qu'aujourd'hui je suis heureuse de le revendiquer", explique-t-elle.

"Pour moi la chanson est vraiment un compagnon de route, et je crois que c'est le cas pour l'humanité entière depuis toujours"

Raphaële (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi