Tous les pays ne tournent pas le dos à l’Afghanistan, certains convoitent son lithium

·1 min de lecture

Depuis le retour des talibans en Afghanistan, la communauté internationale a coupé les aides financières allouées au pays. Mais les talibans ont un système de financement construit au fil des années. Et ils pourront peut-être bientôt compter sur le lithium, extrêmement présent en Afghanistan.

Les talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan après une offensive éclair. Pour se financer, le mouvement des fondamentalistes islamistes ont un moyen rodé : ils prélèvent des taxes à des points de contrôle et cultivent le pavot, ingrédient principal de l’opium. Mais le pays dispose également de ressources encore inexploitées comme le cuivre cobalt et surtout, le lithium. Des trésors qui attirent certains pays.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Les Américains ont même comparé l'Afghanistan à "l'Arabie Saoudite du lithium". L'Arabie Saoudite, reine du pétrole, l'Afghanistan potentiel roi du lithium : la comparaison est loin d'être anodine. Le lithium a tout d’un trésor, il est l’un des composants indispensables à la construction de batteries pour les voitures électriques.

Plus de 1000 milliards de dollars de réserves

Selon l'Agence Internationale de l’Energie, la demande en lithium pourrait être multipliée par 40 dans les prochaines années. Et pour cause, tout le monde se met à fabriquer des voitures électriques puisque l'avenir des moteurs thermiques est sérieusement compromis.

>> LIRE AUSSI - Afghanistan : comment les talibans se financent-ils ?

Le ministère américain de la défense avait estimé les réserves afghanes à 1000 milliards de dollars, en 2010. Depuis, la valeur a été multipliée au moins par 2 voire 3. Pour le moment, il s'agit juste d'un magot enfoui. Ces fameuses mines de lithium ne sont quasiment pas exploitées dans le pay...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles