Les pays de l'UE refusant un embargo sur le pétrole russe «complices» de crimes de guerre

© GIAN MARCO BENEDETTO / ANADOLU AGENCY / ANADOLU AGENCY VIA AFP

Les pays membres de l'Union européenne refusant de mettre en place un embargo sur le pétrole russe seront "complices" de crimes de guerre, a affirmé mercredi le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba. "Si un pays en Europe continue à s'opposer à un embargo sur le pétrole russe, alors il y aura de bonnes raisons de dire que ce pays est complice des crimes commis par la Russie sur le territoire ukrainien", a déclaré Dmytro Kouleba dans une vidéo en direct sur Twitter. La Hongrie avait rejeté plus tôt mercredi une telle proposition de Bruxelles "dans sa forme actuelle".

>> LIRE AUSSI - Ukraine : Bruxelles propose de sanctionner le chef de l'Eglise orthodoxe russe

 

 

 

>> Plus d'informations à suivre...


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles