Les pays du Golfe réclament le retrait de contenus jugés offensants sur Netflix

© Netflix

L'Arabie saoudite et ses voisins du Golfe ont demandé à Netflix de retirer des contenus jugés "contraires aux valeurs islamiques et sociétales", menaçant la plateforme de vidéo à la demande par abonnement de poursuites judiciaires, selon un communiqué publié mardi. Le géant du streaming n'a pas réagi dans l'immédiat.

Dénonciation de "scènes promouvant l'homosexualité"

Le communiqué conjoint des gendarmes des télécommunications de l'Arabie saoudite et des cinq autres membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ne précise pas la nature des contenus jugés offensants.

Les médias saoudiens ont été plus explicites quant aux contenus jugés offensants dans le communiqué des pays du CCG, évoquant des films où apparaissent des personnages LGBTQ. La chaîne étatique Al-Ekhbariya a dénoncé "des films et séries pour enfants comportant des scènes promouvant l'homosexualité via Netflix ". Dans un entretien en direct, un avocat a déploré "des scènes très inopportunes et douloureuses pour nos enfants, nos petits-enfants et la génération future."

Dans une section séparée, la chaîne Al-Ekhbariya a montré des scènes du film d'animation Jurassic World: Camp Cretaceous dans lesquelles deux personnages féminins, dont les visages ont été floutés, s'embrassent.

Les questions de genre et de liberté sexuelles restent taboues

Sous l'impulsion du prince héritier Mohammed ben Salmane, l'Arabie saoudite s'est ouverte aux divertissements et aux grands événements mondiaux, mais les restrictions politiques ...


Lire la suite sur Europe1