Aux Pays-Bas, l'extrême droite annonce un accord pour un gouvernement de coalition

Le dirigeant d'extrême droite Geert Wilders a annoncé, mercredi, qu'un accord avait été trouvé pour un gouvernement de coalition de droite aux Pays-Bas. On ignore encore l'identité du prochain Premier ministre.

Un accord a été trouvé pour un gouvernement de coalition de droite aux Pays-Bas près de six mois après la victoire électorale de Geert Wilders, qui ne sera pas Premier ministre, a annoncé, mercredi 15 mai, le dirigeant d'extrême droite.

"Nous avons un accord entre les négociateurs", a déclaré Geert Wilders, qui a renoncé au poste en mars, certains soulignant un malaise que pourrait susciter le politicien islamophobe et anti-UE en tant que représentant des Pays-Bas.

L'accord a été trouvé entre quatre partis, le Parti pour la liberté (PVV) de Geert Wilders, le parti pro-agriculteurs BBB, le parti libéral VVD et le nouveau parti anti-corruption NSC.

On ignore encore l'identité du prochain Premier ministre qui dirigera le gouvernement de coalition de droite et remplacera Mark Rutte, candidat au poste de secrétaire général de l'Otan. La question a été discutée mercredi mais n'a pas encore été tranchée, selon Geert Wilders. Cette discussion sera poursuivie "ultérieurement", a-t-il ajouté.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Aux Pays-Bas, les entreprises de la tech craignent un durcissement de la politique d'immigration
Anti-islam, anti-UE… Geert Wilders ou le triomphe bruyant de l'extrême droite aux Pays-Bas