Pays-Bas : les taux de grossesse, d'avortement et de sida les plus bas d'Europe chez les mineurs

France 3

"Le sexe n'est pas un acte anodin. Il doit toujours se faire avec le consentement du partenaire. On ne s'appelle pas pour se dire : 'Bon, c'est l'heure, je suis prête.' Ce n'est pas comme cela que ça marche. Tu en penses quoi ?", demande cette professeure néerlandaise à une jeune élève qui assiste avec ses camarades à un cours d'éducation sexuelle. "Je ne fais pas tout de suite le sexe. D'abord, tu caresses tendrement et après tu peux aller plus loin. Ça dépend de ce que tu trouves agréable", répond-elle.

"C'est très important ce que tu viens de dire. Cela dépend de ce que TU trouves agréable. C'est ça la limite… " précise la maîtresse. "Tous les enfants ne peuvent pas parler de ça à la maison, explique-elle au magazine 'Nous les Européens' (replay). L'école, c'est un endroit avec des enfants de leur âge. On peut en parler sans que cela soit trop lourd, sans faire trop peur. Bien sûr, cela peut les stresser un peu, mais il faut en parler. L'école leur fournit une base. C'est l'endroit sûr où ils peuvent poser toutes les questions."

"Les enfants ont besoin de ces explications"

Dans cette école protestante, il y a eu des réticences exprimées par certains parents et enseignants. Sa directrice Nina Baldini s'est cependant montrée persuasive. D'autant plus que (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi