Pays-Bas. La princesse Amalia pourra rester reine, même si elle décide d’épouser une femme

·1 min de lecture

Vingt ans après être devenus le premier État du monde à autoriser le mariage pour tous, les Pays-Bas permettent officiellement aux héritiers de la couronne néerlandaise de se marier avec une personne du même sexe, sans qu’ils aient à renoncer au trône.

“Le gouvernement juge que la princesse Amalia n’aurait pas à renoncer au trône, dans le cas où elle souhaiterait se marier avec une femme”, rapporte sur son site la télévision publique néerlandaise NOS. Le mardi 12 octobre, le Premier ministre Mark Rutte a répondu à la question de plusieurs députés sociaux-démocrates et de droite libérale qui souhaitaient s’assurer qu’à l’avenir un futur roi ou une future reine des Pays-Bas n’ait pas à renoncer à son titre en raison de son orientation sexuelle.

“Il ne s’agit pas d’Amalia en particulier, l’avis du gouvernement étant valable pour chaque héritier du trône”, précise le journal De Telegraaf. La question était en effet purement théorique, la princesse Amalia, 17 ans, fille aînée du roi Willem-Alexander et de la reine Maxima, n’ayant pas exprimé cette demande et peu de choses étant connues sur sa vie privée.

Mais les députés avaient décidé d’interroger le gouvernement après la publication d’un livre du spécialiste de la famille royale Peter Rehwinkel, consacré à la princesse héritière. L’auteur y fait référence à une discussion avec l’ancien Premier ministre Wim Kok. “En 2000, en

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles