Pays-Bas: des militants écologistes s'en prennent à «La Jeune Fille à la Perle»

REUTERS - POOL New

Des militants écologistes se sont collés sur la vitre protégeant « La Jeune Fille à la Perle », célèbre tableau de Johannes Vermeer, dans un musée néerlandais jeudi, dans la foulée d'autres actes de vandalisme sur des oeuvres d'art, sans toutefois endommager les œuvres.

Après la soupe de tomate projetée sur Les Tournesols de Van Gogh à Londres et un tableau de Jean Monet enduit de purée en Allemagne, des militants écologistes se sont collés ce jeudi à la très célèbre œuvre de Johannes Veermer, La jeune fille à la perle exposée dans un musée de la Haye. Recouverte d'une plaque de verre, la peinture, datant de 1665, n'a pas été endommagée.

Les trois hommes, de nationalité belge et vêtus de teeshirts à l'effigie du collectif « Just Stop Oil », ont été arrêtés pour « violence publique contre des biens ». L'un s'est collé la main sur le mur à côté du tableau, l'autre la tête sur la plaque de verre protégeant la toile et un troisième militant jetait de la sauce tomate.

En un mois, les collectifs écologiques « Just Stop Oil » ou « Last Generation » ont organisé plusieurs actions de ce type avec pour objectif d'attirer l'attention sur l'inaction des autorités pour le climat.

La première association a entarté il y a quelques jours la statue de cire du nouveau roi d'Angleterre, Charles III. « La science est claire. La demande est claire : arrêtez les nouveaux projets pétroliers et gaziers. C'est de la tarte », avait déclaré le groupe dans un communiqué.

(et avec AFP)


Lire la suite sur RFI