Pays-Bas : le gouvernement démissionne, mis à mal par un scandale d'allocations

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Le Premier ministre néerlandais a cédé. Mark Rutte a annoncé, vendredi 15 janvier, sa démission et celle de son gouvernement, embourbé dans un scandale de l'administration fiscale qui a accusé à tort des milliers de parents de fraude aux allocations familiales.

Mark Rutte, l'un des dirigeants européens depuis le plus longtemps en poste, a indiqué qu'il réglerait les affaires en cours jusqu'aux élections de mars, afin d'éviter de perturber la lutte contre la pandémie de coronavirus. "L'Etat de droit doit protéger ses citoyens d'un gouvernement tout puissant. Cela a échoué de manière horrible, a déclaré Mark Rutte lors d'une conférence de presse. Des erreurs ont été commises, résultant sur une grande injustice faite à des milliers de parents."

"Notre combat contre le coronavirus continue"

Des milliers de familles ont été accusées à tort de fraude aux allocations familiales, avant d'être contraintes de les rembourser, dans certains cas des dizaines de milliers d'euros. Une situation qui a plongé une partie des familles dans de graves problèmes financiers. Certaines ont en outre fait l'objet d'un profilage ethnique. Une poignée de personnes a hué Mark Rutte, alors qu'il quittait à vélo le siège du gouvernement après avoir annoncé sa démission.

Selon de récents sondages, son parti libéral-conservateur (VVD) pourrait pourtant (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi