Pays-Bas: deux morts et deux blessés graves après une fusillade dans un centre pour handicapés

Des policiers se trouvant non loin de la fusillade qui s'est déroulée à Alblasserdam (Pays-Bas) le 6 mai 2022. - Sem van der Wal / ANP
Des policiers se trouvant non loin de la fusillade qui s'est déroulée à Alblasserdam (Pays-Bas) le 6 mai 2022. - Sem van der Wal / ANP

Une fusillade dans une ferme thérapeutique pour handicapés des Pays-Bas a fait deux morts et deux blessés graves, et l'auteur présumé des coups de feu, présenté comme déséquilibré, a été arrêté, ont annoncé la police et les médias locaux.

La police néerlandaise a déclaré avoir arrêté un homme et saisi une arme à feu après le drame qui s'est produit à Alblasserdam, près de Rotterdam, à deux pas des célèbres moulins du Kinderdijk, patrimoine mondial de l'Unesco.

Une jeune fille de 16 ans et une femme de 34 ans ont perdu la vie. Un garçon de 13 ans et une femme de 20 ans ont été grièvement blessés.

La fusillade s'est produite dans une ferme où des enfants, des jeunes et des adultes souffrant d'un handicap ou d'une maladie mentale travaillent avec des animaux comme forme de thérapie.

Le mobile du crime n'est pas encore connu. La police pense que le suspect a agi seul, a rapporté la télévision publique NOS.

Le suspect est un ancien client de la ferme thérapeutique

Le suspect, un homme de 38 ans habitant un village près d'Alblasserdam, était recherché par la police dans l'enquête autour de la mort mercredi d'un cordonnier à Vlissingen, en Zélande (sud), a déclaré Hugo Hillenaar, procureur général, lors d'une conférence de presse vendredi soir.

"Peu de temps après le drame d'Alblasserdam, il s'est avéré que le suspect était le même homme que celui recherché par la police zélandaise", a indiqué Hugo Hillenaar.

L'homme n'a pas de casier judiciaire mais il était connu de la police comme un individu à problèmes, a-t-il précisé, ajoutant que le suspect s'était rendu à la ferme thérapeutique il y a quelques années en tant que client. Il a été inculpé pour les deux affaires, celle de Vlissingen et celle d'Alblasserdam.

Le cordonnier décédé de Vlissingen avait été condamnée à deux ans de prison en 2014 pour avoir abusé de son fils mineur, a rapporté le média Omroep Zeeland.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles