Pays-Bas: Amsterdam va héberger au moins mille demandeurs d'asile sur un bateau

Un bateau de croisière à Rotterdam en août 2020 (Photo d'illustration) - Koen Van WEEL / ANP / AFP
Un bateau de croisière à Rotterdam en août 2020 (Photo d'illustration) - Koen Van WEEL / ANP / AFP

La municipalité d'Amsterdam a annoncé ce mardi l'hébergement temporaire d'au moins un millier de demandeurs d'asile sur un bateau de croisière pour soulager un centre surpeuplé d'accueil de réfugiés, théâtre d'une "situation humanitaire préoccupante".

Amsterdam va accueillir entre 1000 et 1500 réfugiés sur le bateau à partir du 1er octobre pour au moins six mois afin de résoudre la "crise de la chaîne de l'asile" aux Pays-Bas, a expliqué la municipalité dans un communiqué.

"Avec le bateau de croisière à Amsterdam, nous franchissons ensemble une nouvelle étape dans la résolution de la crise de la chaîne de l'asile", s'est réjouit le secrétaire d'État de la Justice et de la Sécurité, Eric van der Burg, cité dans le communiqué.

"Fluidifier la chaîne de l'asile"

L'accueil des réfugiés sur le navire, financé par le gouvernement, doit permettre de "fluidifier la chaîne de l'asile bloquée et contribuer à résoudre la situation humanitaire préoccupante à Ter Apel", a souligné la Ville d'Amsterdam.

La Croix-Rouge et la branche néerlandaise de Médecins sans frontières (MSF) ont récemment alerté sur l'urgence humanitaire imminente au centre d'accueil de Ter Apel, près de Groningue (nord), où des centaines d'hommes dormaient, souvent depuis plusieurs semaines, espérant obtenir un abri entendant l'examen de leur dossier.

Dans ce principal centre d'accueil du pays, des correspondants de l'AFP avaient vu vendredi des demandeurs d'asile allongés sur le sol sous des bâches de fortune, près d'une rangée de toilettes portables sales et sans autre équipement. Des centaines de personnes ont depuis été conduites vers d'autres lieux partout dans le pays.

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a admis qu'il y avait des "scènes honteuses au centre" et que des erreurs avaient été commises, promettant une "solution structurelle" au problème.

Pénuries de personnel

"La situation à Ter Apel est déchirante", a déclaré Rutger Groot Wassink, conseiller municipal d'Amsterdam en charge des Affaires sociales et des Réfugiés, cité dans le communiqué. "Nous devons maintenant résoudre ensemble la pénurie de lieux d'accueil pour que les réfugiés trouvent une place", a-t-il ajouté, soulignant que l'accueil sur le bateau de croisière était une solution à court terme.

La crise a été causée en grande partie par des pénuries de personnel après que le gouvernement a réduit ses capacités d'accueil pendant la pandémie.

Amsterdam devient la deuxième commune du pays, après Velsen-Noord, à accueillir des demandeurs d'asile sur un bateau de croisière, selon l'agence de presse néerlandaise ANP.

Article original publié sur BFMTV.com