Pays-Bas: accord trouvé pour un gouvernement de coalition, le futur Premier ministre encore inconnu

Près de six mois après la victoire électorale du politicien d'extrême droite Geert Wilders, les Pays-Bas vont enfin avoir un gouvernement. Un accord de coalition entre des partis de droite et d'extrême droite a été annoncé même si le nom du futur Premier ministre reste encore flou. Le contenu de l'accord comprend déjà les grandes lignes d'une politique anti-immigration stricte.

Un accord a été trouvé pour un gouvernement de coalition de droite aux Pays-Bas près de six mois après la victoire électorale de Geert Wilders, qui ne sera pas Premier ministre, a annoncé, mercredi 15 mai, le dirigeant d'extrême droite. « Nous avons un accord entre les négociateurs », a déclaré M. Wilders, qui a renoncé au poste en mars, certains soulignant un malaise que pourrait susciter le politicien islamophobe et anti-UE en tant que représentant des Pays-Bas.

Quatre partis

L'accord a été trouvé entre quatre partis, le Parti pour la liberté (PVV) de Geert Wilders, le parti pro-agriculteurs BBB, le parti libéral VVD et le nouveau parti anti-corruption NSC. Il n'était pas encore clair qui serait le Premier ministre qui dirigerait le gouvernement de coalition de droite et remplacerait Mark Rutte, candidat au poste de secrétaire général de l'Otan.

En mars, les quatre partis avaient convenu d'opter pour un gouvernement partiellement technocratique composé à 50% de politiciens et à 50% de personnes extérieures à la politique. La dernière fois que les Pays-Bas ont eu un gouvernement aussi « expert » remonte à 1918.