Pays-Bas: des écologistes paralysent le trafic des jets privés à l'aéroport de Schiphol

© Piroschka van de Wouw / REUTERS

Aux Pays-Bas, des centaines d'activistes du climat s'en sont pris à l'aéroport international de Schiphol près d'Amsterdam, samedi 5 novembre 2022. Ils ont notamment paralysé le trafic des jets privés en les empêchant de décoller.

Avec notre correspondant aux Pays-Bas, Antoine Mouteau

Sur le tarmac de l’aéroport international de Schiphol, des militants à bord de leurs vélos jouent au chat et à la souris avec la police militaire. Cor Burgem le sait, il va bientôt se faire attraper : « L’idée ne me plaît pas, mais ça ne me fait pas peur. Nous traversons une crise climatique et le gouvernement néerlandais ne me semble pas en faire assez contre ça, donc c’est ma façon d’essayer de faire quelque chose. »

200 arrestations

La police militaire finira par arrêter plus de 200 personnes dont une partie était assise sous plusieurs avions, empêchant ainsi les appareils de décoller. Robert van Kapel est le porte-parole de la police militaire néerlandaise : « Nous savions que de nombreux manifestants devaient se diriger vers Schiphol. Mais nous avons ensuite reçu un signalement selon lequel, après avoir entamé une manifestation dans le calme, ils ont finalement décidé d’arracher une clôture et d’entrer en grand nombre. »

Les activistes ont ciblé le terminal de Schiphol dédié aux jets privés sur une idée de l’organisation Extinction Rebellion représentée par Tessel Hofstede. « En pleine crise climatique, voler en jet privé, ce n’est plus possible », lance-t-elle. Les militants exigent du gouvernement néerlandais une interdiction de vol pour tous les jets privés du pays.


Lire la suite sur RFI