Paxton Smith, la nouvelle égérie américaine du droit à l'IVG

·1 min de lecture

C'est la naissance d'une icône. Du haut de ses 18 ans, Paxton Smith a prononcé le week-end dernier, lors de la cérémonie de remise des diplômes de son lycée, à Dallas, une tirade passionnée contre les lois limitant fortement la possibilité d'avorter au Texas. Elle a recueilli en une semaine des millions de vues sur Internet et s'est attiré les éloges de plusieurs personnalités démocrates comme l'ex-secrétaire d'Etat Hillary Clinton et l'ancien représentant démocrate du Texas au Congrès Beto O'Rourke.

Son discours (en anglais) : 

"Je suis terrifiée à l'idée que si ma contraception échoue, si je suis violée, alors mes espoirs et mes efforts n'auront plus d'importance", a-t‑elle affirmé, la voix tremblante, dans un discours qui n'avait pas été validé par son école.

La lycéenne, qui intégrera à la rentrée l'université du Texas à Austin, aurait dû prononcer une allocution sur l'impact des médias chez les jeunes filles. Elle a changé d'avis lorsque le gouverneur républicain du Texas a fini par signer dix jours plus tôt une loi interdisant d'avorter après six semaines de grossesse, "au premier battement de cœur du fœtus", même en cas de viol et d'inceste, à l'instar des textes en vigueur en Louisiane ou en Géorgie. Toutes ont été invalidées en justice, ce qui n'empêche pas les Etats conservateurs de continuer leur croisade jusqu'à la Cour suprême.


Retrouvez cet article sur LeJDD