Pauvreté en France : un nouvel outil pour mesurer le nombre de bénéficiaires des minimas sociaux

franceinfo
·1 min de lecture

C’est un triste record. Fin octobre, 2,7 millions de personnes percevait un RSA (revenu de solidarité active), une prestation sociale versée par les départements. Cela représente une hausse de 8,5% sur un an. Du jamais vu depuis sa création. Le tableau de bord montre que le nombre de bénéficiaires a grimpé dès le mois de mars, date du premier confinement lié à l'épidémie de Covid-19, et que la hausse a été continue jusqu’à fin août en raison de la forte détérioration du marché du travail.

Cette augmentation sans précédent s’explique par le faible nombre de sorties, ceux qui étaient déjà au RSA y sont restés. Et ils ont été rejoints par un nombre important de personnes qui avaient déjà bénéficié du RSA par le passé. En revanche, le nombre de de primo accédant, ceux qui touchent le RSA pour la première fois, est comparable à celui d’avant crise.

Flambée aussi du nombre de chômeurs en fin de droits

Fin septembre, les chômeurs en fin de droits, ceux qui basculent dans l’allocation de solidarité spécifique, étaient un peu plus de 380 000, en progression de 6% sur un an. Les données montrent que cette hausse s’est produite à partir de juin, après l’arrêt, donc, des mesures protectrices qui (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi