Pause Simone : J'ai pris un café avec ChatGPT

LE KAWA #8 Dans les années 2010, la première fois que j’ai utilisé Siri sur mon iPhone, je ne lui ai pas demandé “Comment faire un bœuf bourguignon ?“ (je suis nulle en cuisine) ou “Quelle est la capitale de la Moldavie ?“ (je suis nulle en géographie). Non, je lui ai posé cette question : “Dis Siri, est-ce que je vais bientôt trouver l’amour ?“. C’est vous dire la confiance que je plaçais en cette intelligence artificielle ! Sa réaction (inchangée depuis dix ans) : “Je ne sais pas comment répondre à cela“. #Déception. Aujourd’hui, les outils conversationnels se sont considérablement développés et, depuis quelques mois, tout le monde ne parle que de ChatGPT, “un prototype d'agent conversationnel développé par OpenAI et spécialisé dans le dialogue“, selon Wikipedia. C’est pourquoi, cette semaine, j’ai décidé de prendre mon café avec lui - ou elle ? - non pas pour lui demander si j’allais bientôt me maquer (force est de constater qu'être nulle en cuisine et en géographie n'arrange rien au célibat), mais pour causer sexisme, féminisme, relations amoureuses, et tenter quelques blagues.

Bonjour ChatGPT, je suis ravie d’entrer en communication avec toi. Pour commencer : à quel genre tu appartiens, féminin ou masculin ?

En tant qu'intelligence artificielle, je n'ai pas de genre. Je suis un programme informatique conçu pour comprendre et générer du langage naturel. Je n'ai pas de conscience ni d'identité personnelle. Mon objectif est de vous aider en fournissant des informations et en (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite