"Pause", l'application qui aide les jeunes à décrocher de leur téléphone

·2 min de lecture

Le harcèlement que les enfants nés en 2010 subissent depuis la rentrée est l'un des signes de l'addiction du jeune public aux téléphones portables, et donc aux réseaux sociaux. Une application baptisée "Pause" permet aux parents de limiter la durée d'utilisation par leur enfant via un système de récompenses.

C'est un harcèlement d'un genre nouveau qui sévit depuis la rentrée. Des milliers d'enfants nés en 2010 sont la cible de critiques sur les réseaux sociaux en raison de leur année de naissance. Si les hashtags à leur encontre, tels que #Anti2010, se sont multipliés notamment sur TikTok, cette "affaire" permet de souligner l'addiction du jeune public auprès de ces plateformes. Que les parents se rassurent : des applications existent pour déconnecter les jeunes enfants.

>> Retrouvez Europe Matin week-end en podcast ou en replay ici

Une pochette connectée

Il faut dire qu'à 11 ans, les enfants passent près de cinq heures par jour sur leur portable. À 15 ans, c'est plus de huit heures. Pour limiter la durée d'utilisation, les parents peuvent utiliser un code parental. Plus ludique, la pochette éducative connectée propose de mettre le téléphone de côté en responsabilisant son enfant.

Alexandre Fauchet est cofondateur de l'application "Pause". Il explique le fonctionnement de sa pochette : "L'enfant glisse le téléphone dedans, et celui-ci devient inutilisable. Au bout de 15 minutes, on commence à compter des points et on va en donner à l'enfant pour le valoriser, lui faire passer des niveaux. À chaque famille d'inventer un peu ses règles pour le récompenser. C'est une espèce de challenge pour lequel il est responsabilisé et autonome", indique-t-il.

Une addiction aux nombreuses conséquences

Les parents suivent ainsi les progrès de leur enfant via une application. Pour le pédopsych...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles