Paul El Kharrat : à peine débarqué dans Les Grosses Têtes, il corrige déjà une erreur de Laurent Ruquier !

·1 min de lecture

Les Français n'ont pas fini d'entendre parler de Paul El Kharrat. Révélé par Les 12 coups de midi, l'émission présentée par Jean-Luc Reichmann sur TF1, il est devenu l'un des chouchous des téléspectateurs. Pas seulement car il est doté d'une incroyable cote de sympathie, mais aussi car il est un puits sans fond de connaissances. En témoignent les nombreuses fois où il a corrigé les questions de la production. Des coups d'éclats dont a eu vent Laurent Ruquier, qui a décidé de le recruter dans sa célèbre bande des Grosses Têtes sur RTL. C'est ainsi que le fils d'Ali et Sophie a fait ses premiers pas entouré de Stéphane Plaza, Michèle Bernier, Jeanfi Janssens et des autres chroniqueurs, ce vendredi 20 novembre. Un passage pour le moins remarqué puisqu'à peine débarqué sur le plateau, le Grenoblois de 21 ans a déjà corrigé une erreur de l'animateur ! En effet ce dernier venait de le présenter aux auditeurs comme le champion de l'émission "Les démons de midi". Un gros lapsus de la part du mentor de Steevy Boulay, qui a visiblement confondu l'émission de Jean-Luc Reichmann avec le tube du groupe Emile et images...

Voyant que Paul El Kharrat était hilare derrière son micro, Laurent Ruquier a demandé à ses chroniqueurs ce qu'il avait bien pu dire pour amuser la galerie à ce point. Loin de prendre des pincettes, l'ancien champion de TF1 lui a alors expliqué d'un air moqueur : "C'est Les 12 coups de midi, pas les démons de midi !" De quoi offrir un sacré fou-rire à l'intéressé, qui ne s'expliquait (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Michel Drucker hospitalisé : Patrick Sébastien donne des nouvelles de l'animateur
PHOTO Clara Morgane nue dans son lit, elle rend un hommage sexy à Marilyn Monroe
VIDEO "Vous avez le droit de m'humilier" : Nicolas Bedos s'agace face à Anne Sinclair
PHOTO Mathieu Johann (Star Academy) fou amoureux, il dévoile le visage de sa nouvelle chérie Badia
PHOTO Vincent Cassel : « choqué » par une décision du gouvernement, il pousse un coup de gueule