Agression mortelle à Pau : le suspect a été mis en examen et écroué

Source AFP
·1 min de lecture
Les faits se sont déroulés au centre d'accueil pour demandeurs d'asile (Cada) Isard COS de Pau.
Les faits se sont déroulés au centre d'accueil pour demandeurs d'asile (Cada) Isard COS de Pau.

Un drame s'est produit à Pau en fin de matinée vendredi 19 février. Un responsable d'un centre d'accueil de réfugiés a été tué par un demandeur d'asile soudanais, qui lui a porté plusieurs coups de couteau, a appris l'Agence France-Presse auprès de la municipalité et de source policière. La victime, un chef de service au centre d'accueil pour demandeurs d'asile (Cada) Isard-COS, père de famille âgé de 46 ans, est mort peu après les faits, et son agresseur, un Soudanais de 38 ans, a été interpellé sans incident.

Le suspect a été déféré dimanche, mis en examen et écroué pour assassinat, a annoncé le parquet de Pau, qui avait confirmé la veille l'absence de « toute intention terroriste ». La garde à vue de l'homme avait été prolongée samedi matin, au terme des 24 premières heures.

Le suspect « nourrissait des reproches »

L'agresseur n'était « ni signalé ni fiché dans le cadre de la radicalisation violente, et les éléments recueillis permettent d'écarter toute intention terroriste », a souligné la procureure de Pau Cécile Gensac, lors d'une conférence de presse tenue samedi. Le Soudanais, en France depuis 2015 mais qui ne bénéficiait plus depuis novembre 2020 d'une autorisation de séjour à la suite de condamnations, a reconnu les faits et a expliqué aux enquêteurs qu'il « nourrissait des reproches » à l'égard de la structure d'accueil de Pau, a ajouté la procureure. Il considérait que sa « situation n'a(vait) pas été correctement traitée ». Il était venu pour « o [...] Lire la suite