Non, la Patrouille de France n’a pas lancé un "appel à la rébellion" lors de sa dernière parade

·3 min de lecture

Le chanteur français Francis Lalanne a suggéré que la Patrouille de France aurait, lors de sa parade dans le ciel parisien, passé un message révolutionnaire. Il se base en fait sur une photo remontant au 14 juillet 2018 et montrant une erreur pour laquelle l’Armée de l’air s’est excusée.

Les célébrations du 8-Mai, date anniversaire de la capitulation de l’Allemagne nazie en 1945, ont été marquées cette année en France par la polémique autour des deux "tribunes de militaires" parues dans l’hebdomadaire Valeurs actuelles, mi-avril et début mai, s'inquiétant notamment du "délitement" de la France et évoquant un risque de "guerre civile". C’est dans ce contexte que le chanteur Francis Lalanne a publié le 8 mai le tweet suivant, qui comprend une image :

"N'oubliez pas l'erreur des couleurs ! Une erreur ? (...) Un signe des militaires ?", interroge-t-il. Il faut, selon lui, se concentrer sur l’ordre dans lequel sont disposés les jets de poudre rouge : en première, septième, huitième et neuvième positions. "Ça fait 1789 !" Alors, faut-il vraiment y voir une référence à la Révolution française, et à travers elle un appel à la rébellion lancé par l’armée française ?

Erreur dans les couleurs

Aucune parade militaire n’a eu lieu le 8 mai 2021 à Paris. Et Francis Lalanne fait référence dans son tweet à deux dates, sous forme de hashtags : le 14 juillet et le 8 mai. Pour pouvoir dater la photo utilisée par le chanteur, il faut donc recourir à une recherche d’image inversée (voir ici comment procéder). Grâce aux autres occurrences trouvées (notamment celle-ci, qui apparaît dans les premiers résultats), on s’aperçoit qu’elle a été prise lors des célébrations du 14-Juillet en 2018.

La couleur rouge lâchée par le premier avion de la Patrouille de France ce jour-là n’est pas un choix délibéré, mais une erreur, alors que les fumigènes devaient fidèlement reproduire le drapeau français "bleu-blanc-rouge". Selon France Info, l’erreur est provenue d’un raté au moment du chargement des poudres. Les comptes Twitter de l’Armée de l’air comme de la Patrouille de France avaient d’ailleurs rapidement publié des messages d’excuses.

De manière générale, avant de se fier à une publication consultée sur les réseaux sociaux, il faut vérifier la fiabilité et le positionnement de son auteur. En l’occurrence, Francis Lalanne est devenu ces derniers mois de plus en plus radical dans ses positions, et relaye fréquemment des contenus conspirationnistes autour de la pandémie de Covid-19.

Le 22 janvier dernier, il avait publié sur le site FranceSoir, réputé complotiste, une tribune comprenant un chapitre intitulé "Appel à la mobilisation des forces armées pour se porter au secours du peuple dans la reconquête de sa souveraineté". Il y invitait les militaires français à renverser le président Emmanuel Macron. À la suite de quoi il avait fait l’objet d’une enquête pour "provocation à la commission d’atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation".

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles