Le patron de l'Otan favorable à l'idée d'autoriser l'Ukraine à frapper la Russie

Les pays alliés de l'Ukraine doivent désormais laisser Kiev frapper le territoire Russie avec les armes qu'ils lui fournissent, a déclaré ce jeudi 30 mai à Prague le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, peu avant le début d'une réunion ministérielle de l'Alliance atlantique en République tchèque.

Les ministres des Affaires étrangères de l'Otan sont réunis, ces jeudi 30 et vendredi 31 mai, à Prague, en Europe centrale. Au sommet des préoccupations : la situation militaire qui se dégrade en Ukraine, et les demandes pressantes d'armement formulées par Volodymyr Zelensky. La question centrale cette semaine : autoriser ou non Kiev à utiliser les armes qui lui sont fournies pour frapper le territoire russe. L'Allemagne y est défavorable, les États-Unis et l'Italie aussi, mais plusieurs poids lourds européens se sont exprimés cette semaine pour laisser à l'Ukraine cette liberté. MM. Macron et Borrell, par exemple.

RéécouterGuerre en Ukraine: l'envoi d'armes occidentales pour viser le territoire russe fait débat


Lire la suite sur RFI