Le patron de l'OMS se dit «inquiet» de l'augmentation des cas de variole du singe

Tedros Adhanom Ghebreyesus a exprimé son inquiétude ce jeudi lors de l'ouverture de la réunion du Comité d'urgence, demandant conseil aux experts avant de trancher sur l'accession au plus haut niveau d'alerte de l'organisation.

« J'ai besoin de vos conseils pour évaluer les implications de santé publique immédiates et à long terme de l'évolution de cet évènement », a déclaré le patron de l'OMS, qui « reste inquiet » de la diffusion de la maladie. C'est à lui qu'incombe la responsabilité d'éventuellement déclarer l'urgence de santé publique de portée internationale, le plus haut degré d'alerte de l'agence de santé, sur la base des recommandations du Comité.

Le Dr Tedros avait appelé les experts à « (lui) fournir les informations et les conseils pour informer sa décision », ayant « parfaitement conscience » que celle-ci « implique de considérer beaucoup de facteurs, avec comme objectif ultime de protéger la santé publique ». La réunion du comité d'urgence a duré moins de six heures. Mais les éventuelles conclusions des experts n'ont pas été rendus publiques.

La situation s'aggrave

Ce Comité d'urgence a évalué les indicateurs épidémiologiques, alors que la situation s'est aggravée ces dernières semaines avec désormais plus de 15 300 cas recensés dans 71 pays, selon les derniers chiffres des autorités sanitaires des États-Unis (CDC), les plus à jour.

► À lire aussi : Variole du singe : Quels symptômes ? Comment expliquer l'épidémie actuelle?


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles