Le patron de Disney+ prend la tête de TikTok

Woitier, Chloé
Kevin Mayer part de Disney pour prendre la tête de TikTok. / Brendan McDermid/REUTERS

Ponte de Disney, Kevin Mayer devient le directeur de l’application vidéo ainsi que le patron des opérations du groupe chinois ByteDance.

Le groupe chinois ByteDance vient de faire un recrutement de poids en débauchant l’un des pontes de Disney, l’Américain Kevin Mayer. Entré au Royaume enchanté en 1993, le directeur des plateformes de streaming du groupe (Disney+, Hulu, ESPN+) sera à partir du 1er juin le patron mondial du réseau social vidéo TikTok, très populaire chez les adolescents. Kevin Mayer devient également directeur des opérations de ByteDance. Il aura pour mission d’étendre les activités du groupe chinois à l’international, notamment dans les champs de la musique, avec l’application Resso, et du jeu vidéo pour smartphone. ByteDance a en effet acquis plusieurs studios de développement chinois.

Ce transfert de l’une des figures d’Hollywood vers un groupe chinois a de quoi faire jaser, alors que les relations commerciales entre les deux pays sont tendues. Si Kevin Mayer explique à la presse américaine ne pas avoir pu refuser l’opportunité de diriger l’une des applications sociales les plus populaires au monde, sa décision de quitter Disney est peut-être née d’une déception professionnelle.

Bras droit de Bob Iger, le charismatique directeur général du géant du divertissement, Kevin Mayer semblait tout désigné pour lui succéder. Après tout, il avait œuvré aux rachats de Pixar, Marvel et Lucasfilm, trois acquisitions qui ont permis à Disney d’asseoir sa domination sur le box office mondial. Il a également été derrière la conception du service de vidéo en streaming Disney+, et a chapeauté son lancement record: en moins de six mois, la plateforme concurrente de Netflix compte plus de 55 millions d’abonnés. Pourtant, le prestigieux fauteuil de patron de la Walt Disney Company est revenu fin février à Bob Chapek, directeur des parcs d’attractions du groupe. Aussi prestigieux soit-il, le profil de Kevin Mayer aurait péché par manque d’expérience dans la direction (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Pourquoi les États-Unis ouvrent une enquête sur l’application chinoise TikTok 
Espionnage: l’application TikTok dans le viseur de sénateurs américains 
Comment TikTok a conquis les ados de la planète 
ByteDance défie Spotify et Apple 
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro