Le patrimoine préhistorique marocain à l’honneur à l'Unesco

Une journée d'étude a été organisée ces derniers jours au siège de l’Unesco à Paris sur le patrimoine préhistorique marocain. Les découvertes sur le sol marocain sont nombreuses, les plus récentes ont permis la relecture scientifique de l'histoire ancienne de l'humanité.

Les découvertes archéologiques marocaines les plus récentes ont eu lieu en 2021, dans la grotte de Bizmoune à Essaouira, dans l'ouest du pays. C'est là que la parure la plus ancienne du monde a été mise au jour par les chercheurs et ces bijoux datent de plus de 140 000 ans. André Azoulay, homme politique marocain et conseiller du roi Mohammed VI, explique l'importance de la mise en avant de ces découvertes à l’Unesco. « Ce qui a été découvert à Essaouira va ouvrir une route tout à fait révolutionnaire dans la connaissance universelle de la façon dont notre humanité fonctionnait il y a une centaine de milliers d’années. Tout ce que nous savions sur les sociétés de l’Homo sapiens va devoir être enrichi à partir des découvertes d’Essaouira. »

« La mise en valeur du patrimoine aussi économique »

Le Maroc souhaite désormais voir ses découvertes archéologiques rejoindre la liste du patrimoine mondial de l'humanité.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles