Patrimoine, déplacement à Las Vegas: "Ma probité n'est pas en cause", affirme Macron

Emmanuel Macron a affirmé que sa priorité en tant que président serait "d'éradiquer le terrorisme islamiste".Il a également ajouté que Bachar al-Assad devra "répondre de ses crimes devant des tribunaux internationaux".

Emmanuel Macron, candidat d' "En Marche!" à la présidentielle, a affirmé ce mercredi à Sarcelles (Val-d'Oise) que sa "probité" n'était pas "en cause", après l'ouverture d'une enquête concernant l'organisation d'un déplacement à Las Vegas en 2016, alors qu'il était ministre de l'Économie.
    
Également dans le viseur de l'association Anticor, qui a saisi la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) sur sa déclaration de patrimoine, Emmanuel Macron a estimé, à propos de ces deux dossiers, qu'"en aucun cas ce qui se passe n'est comparable à une mise en examen, à des affaires par ailleurs". "Il ne faut pas tout confondre", a-t-il dit. "Il y a des associations qui s'interrogent: la Haute Autorité leur donnera une réponse. Il y a une enquête sur Business France (organisme dépendant de Bercy, ndlr): c'est normal qu'elle soit faite. En aucun cas ma probité n'est en cause", a-t-il déclaré à l'issue d'une cérémonie organisée dans cette ville populaire de banlieue parisienne en hommage aux victimes juives de l'attentat de l'école Ozar Hatorah de Toulouse, en 2012.

"C'est tout à fait normal qu'il y ait toutes ces procédures" 

"C'est tout à fait normal qu'il y ait toutes ces procédures, c'est ce que la transparence requiert dans un Etat de droit, je prends cela avec beaucoup de sérénité. Mais il faut éviter les amalgames", a-t-il insisté. Le candidat a précisé avoir eu...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages