Patrimoine, assurance-chômage… Le plan d'Emmanuel Macron pour les indépendants

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Comme un air de meeting. Emmanuel Macron a annoncé jeudi un plan en faveur des plus de trois millions de travailleurs indépendants, "des gens qui travaillent dur et font avancer le pays", notamment pour protéger leur patrimoine personnel et élargir l'accès à une assurance chômage. Il a annoncé une vingtaine de mesures, à commencer par la protection du patrimoine personnel des indépendants qui "sera insaisissable" en cas de défaillance. "Seuls les éléments indispensables à l'activité professionnelle pourront être saisis", a-t-il précisé, alors qu'actuellement seule la résidence principale est protégée en cas de coup dur professionnel.

Pour l'assurance-chômage, des critères moins "restrictifs"

Pour mieux remplir une promesse de campagne, il a également annoncé que tous les travailleurs indépendants qui cesseront leur activité pourront toucher l'assurance-chômage, une fois tous les cinq ans, afin de faciliter l'accès à ce dispositif aux critères "trop restrictifs". Il ne sera plus nécessaire d'être passé par une liquidation ou un redressement et le critère de revenu sera assoupli, a-t-il dit. Ce dispositif mis en place en novembre 2019 n'a été utilisé que par un millier de personnes. "Les conditions posées ont été si contraignantes sur c’était des gens très très motivés qui sont allés chercher la réforme", a-t-il reconnu.

Autres mesures, des aides pour les assurances facultatives contre les accidents du travail et maladie professionnelle, un doublement du crédit d'impôt pour la ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles