Patrimoine : quel arbre sera le roi de la forêt ?

Sur ce plateau du Puy-de-Dôme, ce hêtre est là depuis au moins quatre cents ans. Ici, le vent, permanent, lui vaut sa forme originale : il s’est recroquevillé sur lui même. Ce phénomène est en lice pour être élu arbre de l’année. Plus au sud, en Corse, on trouve un concurrent à l’histoire singulière : ce chêne vert dispose d’une large cavité utilisée au siècle dernier par une femme qui y faisait mettre bas ses truies. L’histoire patrimoniale est un atout pour le concours : près de Reims, en Champagne-Ardenne, un peuplier noir est en tête des suffrages. Il a servi de mirador durant la Première Guerre mondiale.14 arbres en lice La région Centre-Val-de-Loire est représentée par un Ginkgo biloba, originaire de Chine. Implanté en ville, l’arbre fascine, notamment à l'automne quand les feuilles virent au jaune d’or. 14 arbres sont en lice pour le prix de l’arbre 2020. Les votes sur le site de l’arbre de l’année sont ouverts jusqu’au 5 janvier.