Patrick Stefanini reconnaît-il le caractère fictif de l'emploi de Penelope Fillon ?

Libération.fr
Patrick Stefanini, ex-directeur de campagne de François Fillon.

Invité sur Europe 1 lundi matin, l'ex-directeur de campagne de François Fillon a qualifié le dispositif des collaborateurs, dont Fillon serait «victime», de système visant à générer des «compléments de rémunération» pour les parlementaires.

L’ex-directeur de campagne de François Fillon, Patrick Stefanini, a-t-il confirmé, à mots à peine couverts, le caractère fictif du poste d’assistante parlementaire occupé par Penelope Fillon durant quinze ans auprès de son mari et de son suppléant, Marc Joulaud, à l’Assemblée nationale, et accessoirement de celui de deux de ses enfants pendant deux ans au Sénat ?

Invité lundi matin sur Europe 1, Stefanini, qui dit conserver une «réelle admiration» pour le candidat LR à la présidentielle, a en effet eu cette étrange réponse au journaliste qui l’interrogeait sur l’affaire. «Ce dont est victime François Fillon, c’est d’un système qui a été mis en place depuis des années au parlement et qui vise à rémunérer ou à accorder des compléments de rémunération aux parlementaires à travers le système des collaborateurs.»

Sous entendu, donc, que les revenus tirés de l’emploi de sa femme et de ses enfants par l’Assemblée et le Sénat, soit près d'un million d'euros brut en tout sur plusieurs années, constituaient des «compléments de rémunérations» pour le parlementaire Fillon, et non pas la contrepartie d'un travail effectif au sein de ces deux assemblées. Une pratique, a ajouté Stefanini, sur laquelle il ne porte «absolument pas de jugement».

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Fillon «pas autiste» : «Il faut enlever cet élément de langage de notre vocabulaire»
Cyberattaques : pas de vote électronique aux législatives pour les Français de l’étranger
Campagnes présidentielles: ce qui agitait les débats en mars 2007 et 2012
Force de convictions
Affaire Baupin : pourquoi l'enquête préliminaire est classée sans suite

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages