Patrick Stefanini, le directeur de campagne de François Fillon, démissionne

Claire Digiacomi
1 / 2

Patrick Stefanini, le directeur de campagne de François Fillon, démissionne

Patrick Stefanini le 13 janvier au QG de François Fillon.

POLITIQUE - Il est l'un des hommes forts du premier cercle de la Fillonie. Le directeur de campagne de François Fillon, Patrick Stefanini, a présenté ce vendredi 3 mars sa démission au candidat à la présidentielle.

"Patrick Stefanini a présenté ce matin sa démission à François Fillon qui l'a acceptée. Patrick Stefanini sera en responsabilité jusqu'à l'issue du grand rassemblement populaire de dimanche place du Trocadéro. Il sera remplacé lundi matin à la direction de campagne par Vincent Chriqui", a annoncé l'équipe de François Fillon dans un communiqué à l'AFP.

Jusqu'à présent, le maire de Bourgoin-Jallieu était le président de l'association de financement de la campagne. Sa nomination a mis un terme à plusieurs dizaines de minutes de flottement. Vers 20 heures, Le JDD avait publié la lettre de démission de Patrick Stefanini sans préciser si elle avait été acceptée. Quelques instants plus tard, François Fillon avait démenti son départ. "Patrick Stefanini a repris sa lettre et est en ce moment au travail au QG" avait-il expliqué à l'AFP avant que le futur ex-directeur campagne ne réponde à Libération que sa démission était "irrévocable".

En évoquant Séguin, il frappe là où ça fait mal

Alors que les démissions s'enchaînent autour d'un François Fillon qui s'accroche (voir l'organigramme sous l'article), la défection de Patrick Stefanini est un coup de tonnerre. Elle claque plus encore que celle de son trésorier, le juppéiste Gilles Boyer ou de son porte-parole Thierry Solère dans la mesure où l'ancien préfet qui fut jadis proche d'Alain Juppé avait rejoint François Fillon depuis plus de trois ans.

Son départ est une perte parce que c'est lui qui avait géré d'une main de maître la campagne victorieuse de la primaire et que sa perte à 50 jours du premier tour réduit encore les chances de François...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages