Patrick Sébastien victime de boycott ? "Je suis interdit sur le service public"

·1 min de lecture

Patrick Sébastien ne digère toujours pas son éviction de France Télévisions. En 2019, après plus de vingt années à présenter des soirées le samedi soir sur France 2, l’animateur de 67 ans se faisait remercier par le service public. Un départ brutal qui lui est resté en travers de la gorge. Il faut dire que le producteur-animateur d'émissions de divertissement a passé près de vingt ans à France Télévisions : "C’est dégueulasse, ce n’est pas juste. Il y a des millions de gens qui aiment encore ça et c’est la volonté de trois personnes. Il y a des choses plus graves dans la vie, mais ça me fait de la peine pour eux, pour moi, pour mes équipes", annonçait-il à TV Mag l’année dernière.

Depuis la chaîne a réagi à son éviction qui serait due à une émission vieillissante. "L’émission qui était formidable par certains côtés, vieillissait un peu. Pas tant les numéros qui étaient présentés que ce qui se passait autour. L'audience baissait fortement. On a donc demandé à Patrick Sébastien d'évoluer, de moderniser le concept, mais il a décliné", avouait Delphine Ernotte la patronne de France Télévisions dans Forbes.

Près d’un an plus tard, le chanteur de variétés n'a pas lâché l'affaire et revient à la charge. Ce lundi 15 mars, il était l'invité de Jean-Marc Morandini dans Morandini Live sur CNews et Non Stop People. L’occasion pour l’interprète des Sardines de faire d’étonnantes révélations. "Je suis interdit sur le service public. Je suis interdit, interdit. Ça veut dire que je ne peux pas (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Mika très ému : ses tristes confidences sur la disparition de sa maman
Carla Moreau accusée de sorcellerie : Julien Guirado réagit à l'affaire
Pierre Ménès : ses propos sur le cambriolage d'Angel Di Maria choquent la Toile, il s'explique
Koh-Lanta, Les armes secrètes : Sylviane ne pensait pas trouver "autant de manipulations"
Alain-Fabien Delon : ce qui le trouble dans sa ressemblance avec son père, Alain Delon