Patrick Sébastien dévoile l’étonnante prescription de son médecin après son éviction de France 2 (VIDEO)

Cela fait un peu plus d’un an que Patrick Sébastien a été évincé des écrans de France Télévisions mais cela ne l’a pas empêché de multiplier les activités depuis. Intermédiaire entre Emmanuel Macron et Jean-Marie Bigard, possible sosie du professeur Didier Raoult et futur guest-star dans Camping paradis, la série de TF1, l’ancien mythique animateur de France 2 a également pris le temps d’écrire son dernier livre : J'ai déplacé l’éléphant (XO.) Le principe de celui-ci : faire un catalogue de nombreuses expressions et phrases rencontrées par l’auteur depuis son enfance et dans toute sa carrière. On y retrouve des citations de la mère de Patrick Sébastien, ses amis ou même de personnalités aussi prestigieuses que Johnny Hallyday.

Des problèmes de santé ?

Ce livre est, en quelque sorte, un condensé des expériences de vie de Patrick Sébastien et notamment celle de sa longue carrière (23 ans) sur le service public. Avec une éviction qu’il a définitivement du mal à digérer... En témoignent ses très nombreuses charges contre son ancien employeur. Invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann ce 1er juillet sur Sud Radio, Patrick Sébastien, n’a pas hésité une seconde à en remettre une couche via un biais inattendu - ses problèmes digestifs - avec une anecdote étonnante sur la drôle de prescription de son médecin après son renvoi de France 2.

"Va mettre un coup de boule à un mec de France 2..."

"Mon toubib, gastro entérologue, après la rupture avec France 2, tu sais il y a toujours des trucs

Retrouvez cet article sur Télé 2 semaines

Hugh Jackman dévoile une photo de lui et sa femme datant d'il y a 18 ans... Les internautes bluffés !
Qui est Jean Castex, le nouveau Premier ministre ?
Mort de Hermine de Clermont-Tonnerre : les mots déchirants de sa famille
Louane : ses rares confidences sur sa fille Esmée, "Je n'ai jamais trop parlé de ma famille..." (VIDEO)
Suicide de la star de la K-Pop Goo Hara : son ex-conjoint, qui la faisait chanter, condamné par la justice