Patrick Puydebat : ce gros problème de santé qui l'a poussé à devenir acteur

·1 min de lecture

Il a donné une dimension de leader au personnage de l'inoubliable Nicolas dans Hélène et les garçons puis dans toutes ses sitcoms dérivées. Un rôle qui lui a permis de rencontrer le succès du public mais qui lui a également barré la route d'autres fictions. Il aura fallu toute l'audace de Jean-Pascal Zadi, réalisateur de la série Carrément craignos, pour le sortir de cette case du compagnon d'Hélène Rollès dans laquelle il est enfermé depuis une trentaine d'années. "Pour moi, tu fais partie du patrimoine français. Tout le monde te connait, ce que t'as fait est un classique. C'est quelque chose que tu as fait et que, en tout cas, j'ai aimé", avait confié le César du meilleur espoir masculin sur le plateau de C à vous, séduit par les "problèmes psychologiques" de son acteur. Et pourtant, ce sont d'autres soucis, de santé cette fois, qui ont mené cet adolescent nonchalant et sa crinière blonde sur le chemin de la comédie.

Dans un livre hommage à ce feuilleton (Hors Séries Rencontre avec une génération d'icônes), Patrick Puydebat s'est laissé aller à des confidences sur son enfance, et cette "opération de la colonne vertébrale qui a bouleversé [s]a vie tant physiquement que moralement". Suite à cet acte de chirurgie - "On m'a redressé et vissé toute la colonne avec des barres en métal que je porte toujours aujourd'hui-", le jeune rebelle a dû renoncer à ses études, faute de pouvoir rester assis. Il s'est alors dirigé vers l'audiovisuel via une grande école parisienne. Une cause perdue (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Demain nous appartient : cette actrice impressionnée de jouer face à Ingrid Chauvin
VIDEO Touche pas à mon poste : un invité fait une remarque très étrange à Cyril Hanouna et provoque un gros malaise
« C'est une honte ! » : Eric Cantona pousse un énorme coup de gueule sur les réseaux sociaux
PHOTO Emma Smet en maillot de bain très décolleté, les internautes sont éblouis
Le prince Harry littéralement ignoré par la princesse Anne, Edward et Sophie de Wessex lors des funérailles de son grand-père